Club Léo Lagrange

Projet éducatif national

Les premiers Club Léo-Lagrange ont été créés en 1950, ils se sont regroupés sous la houlette d’une Fédération Nationale.


En tant que Club Léo-Lagrange, nous adhérons à la Fédération et partageons non seulement son objectif d’éducation populaire en favorisant l’accès à la culture et aux sports pour tous mais aussi ces valeurs fondamentales et intangibles de notre République que sont la liberté, l’égalité, la fraternité et la laïcité.

Nos valeurs : partage, éducation populaire, accès à la culture et aux sports pour tous !

Présentation - Club Léo Lagrange

60 ans d’existence, dédié aux loisirs pour tous

Le Club Léo-Lagrange est l’une des plus anciennes et des plus importantes associations de Draguignan avec 60 ans d’existence à son vénérable compteur et plus de 1000 adhérents par saison.

Un sacré bail durant lequel notre cher « Léo » n’a pas pris une ride en sachant s’adapter aux évolutions de son temps!

Ce qui fait son ADN, depuis sa conception, c’est une exigence sans faille sur la qualité des diverses activités proposées depuis les années 2000 dans un espace de plus de 1000m², par des professionnels aguerris.

Pour cette saison l’équipe du président Jean-Luc Giacomi a le plaisir de vous inviter à découvrir et pratiquer vos loisirs sportifs parmis les trente-deux activités qui vous sont présentées.

1962 : La naissance du Club.

Notre histoire

En 1962, Le Club voit le jour grâce à la volonté d’un groupe d’amis, comprenant Léon Calzolari et Xavier Guerrini, ancien maire de Flayosc, de créer un lieu pour la jeunesse Dracénoise en manque criant de loisirs.

Le succès est immédiat, le bâtiment municipal du boulevard des fleurs est investi par le « foyer des jeunes », comme on disait à l’époque.

Du Rock Fort d'abord 1982

Un foyer pour les jeunes.

« Léo » en ce temps-là c’était des « boums », des parties de cartes et de baby-foot, mais aussi des séjours à la neige ou en Corse sans avoir trop bourse délier permettant à tout un chacun d’en profiter.

Des salles sont aménagées pour les cours de judo, d’aïkido, de karaté mais aussi pour le labo photo, la section radio amateur et le tennis de table, le tout dans un esprit de bénévolat à tous les niveaux.

La folle nuit costumée du Club Léo-Lagrange 1982
La folle nuit costumée du Club Léo-Lagrange 1982

Des événements qui rassemblent.

Ne se cantonnant pas à la limite de ses murs, le Club va aussi faire parler de lui en s’impliquant de plus en plus dans la vie des Dracénois. Dans les années soixante-dix, un tournoi de sixte, sur une semaine, voit le jour et, durant deux décennies, attirera les foules, les grands soirs d’été, autour d’un terrain et dans les tribunes au départ, place de la Paix.

Pluie de coupes au Tournoi corporatif de football du Club Léo-Lagrange 18 juin 1973

Toujours à la même époque le Club lance l’élection de Miss Draguignan qui se tiendra chaque année jusque dans les années quatre-vingt dix avec une « der » au complexe Saint-Exupéry qui verra une des dernières apparitions sur scène de C. Jérôme.

… C’était le bon temps diront certains…

5 juillet 1981, à la foire de l'Olive, le Club Léo-Lagrange à l'honneur
  • Investir le temps libre pour grandir et s’émanciper.
  • Développer les capacités à penser le monde.
  • Éduquer et former tout au long de la vie.
  • Accompagner les initiatives et les projets.

Notre modèle

L’Homme.

Né le 28 novembre 1900 à Bourg-sur-Gironde, Léo Lagrange devint avocat, député puis sous-secrétaire d’État aux Sports et à l’organisation de loisirs sous le gouvernement de Léon Blum en 1936.

Le nom de cet homme politique socialiste et pacifiste dans l’âme est connu du grand public le plus souvent au travers des nombreux stades, rues et boulevards portant son nom, comme c’est le cas notamment à Draguignan.

Mais Léo-Lagrange ce n’est pas seulement un nom…

Léo Lagrange en 1936

Ses convictions : loisirs sportifs et culturels pour tous.

Cette reconnaissance nationale est le résultat des trois années passées au gouvernement où, en tant que ministre,  il s’investit avec diligence pour ses contemporains,  principalement pour les vacances de la jeunesse et surtout pour les loisirs sportifs et culturels pour tous.

Léo Lagrange et Draguignan.

Draguignan doit beaucoup aux décisions que l’Homme politique a pris lors de son mandat.
« Léo Lagrange a droit à plus d’un titre à notre reconnaissance : c’est à lui, qui sut par des subventions généreuses pallier les difficultés des finances locales du moment, que nous lui devons la construction de la piscine d’été en 1936,  Alex Jany, qui est l’une des fiertés de la cité. »
– Citation de Marcel Meiffret, adjoint au maire de Draguignan Edouard Soldani entre 1966 et 1969.

Piscine Alex Jany Draguignan 1936
Prospectus publicitaire lors de l'ouverture du bassin d'été de la piscine Alex Jany à Draguignan, Photo DR.
Carte postale de la piscine municipale peu après sa construction en 1936, Photo DR.

Un patriote.

Il s’engage une première fois en 1918 à l’âge de 17 ans, puis dès la déclaration de la Seconde Guerre Mondiale au printemps 1940, alors qu’il n’est pas mobilisable, et qu’il aurait pu « se réserver » pour la France.

Tout prend fin le 9 juin 1940 à Evergnicourt, le sous-lieutenant Léo Lagrange perd la vie tué par un éclat d’obus.

Il n’avait pas quarante ans…

Léo Lagrange Militaire
Léo Lagrange en habit militaire pour le 61 régiment d'artillerie.
Tombe de Léo Lagrange 1940
Tombe de Léo Lagrange à Évergnicourt
Retour en haut